• Mariage arrangé page -6-

     

    Mariage arrangé  

     

    Et sans attendre la réponse, il lui proposa de reprendre son poste chez ses parents. Geneviève lui rétorqua :

    Tu n'as rien compris ! Je veux pouvoir travailler sans rendre de compte à personne et encore moins à ma mère ! Je veux disposer de mon propre argent, avoir mon indépendance financière. Je veux m'acheter tout ce dont j'ai envie sans que tu me reproches mes dépenses et que tu t'en prennes systématiquement à mes achats ! Tu as mains mise sur ma dote alors, il me faut travailler !

    Robert narquois et sûr de lui opposa un refus catégorique et sans appel au désir d'émancipation de Geneviève :

    C'est non. Si tu veux travailler, tu reprends dans le bazar de ta mère.

    Geneviève sentait bien que la conversation allait tourner court. Elle s'énerva :

    Je veux ma liberté, tu entends ! Je veux divorcer ! Te voilà prévenu ! Je n’ t’aime pas !

    Robert, un instant muet devant ce flot de paroles, se reprit, omettant volontairement de s'étendre sur la notion de divorce. Quant à l'idée même de sa femme désirant travailler ailleurs que chez sa mère, il l'ignora complètement. Avec malice, il insinua :

    Si tu t'ennuies, t'as qu'à faire le ménage ! C'est une vraie porcherie ici ! Et si ça suffit pas, j'irais chercher notre fille ! Ça coûtera moins cher que de payer la nourrice ! T'as qu'à faire un effort ! C'est ton rôle que de t'occuper de notre fille !

    Non !

    Quoi, non ?

    Tu m'énerves ! Tu n'es qu'un bouseux ! Je ne peux plus te supporter ! Tu me dégoûtes !

    Ah, oui ! Et bien tu vas me supporter quand même !

    NON ! ET NON ! Je ne veux pas te servir de bonne ! Je ne garderai pas ta fille ! J'ai bien dis ta fille ! Tu m'as violé ! Tu as oublié ?! Cette chose est le fruit de ton acte dégoûtant ! Je ne veux pas d'elle et de toi non plus ! Je ne serais jamais ta femme de mon plein grès ! Je veux divorcer ! Tu entends ? Si non, je te rendrais la vie impossible !

    Malgré la rage qui bouillait en lui, Robert fit son possible pour rester le plus calme possible car il se connaissait et il voyait bien que sa femme essayait de le pousser à bout. Il continua sur le même ton, conscient que ça risquait de finir très mal :

    Pas question que tu travailles et encore moins qu'on divorce ! T'as compris ?

    C'est ce qu'on verra ! La prochaine fois que tu me touches, je te réserve une surprise de taille !

     

    A suivre...

     

    Ce roman est sous la protection d'un copyright 

    sceau copyright 

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 2 Février à 10:39

    Bonjour

    bien content qu'elle se rebelle et se révolte ainsi,

    enfin elle essaye de se prendre le destin par la main et se faire un nouveau chemin en esperant qu’elle y arrivera

     

    je te souhaite un bon weekend, a lundi

      • Vendredi 2 Février à 10:55

        Bonjour Philippe,

        Moi aussi, je te souhaite un très bon week-end !

        Les affrontements sont brutaux sont de plus en plus violents.Dans un couple il n(y a aucune entente possible, rien ne peut arranger les choses. A lundi... Ghis.

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter