•  

    Ecrire me fait vivre d'autres vies.

    Lorsque j'écris, je ne suis plus dans mon corps :

    Mon esprit est bien loin, et hors de mon enveloppe charnelle...

    Solitude artistique

    Témoignage d'une solitude artistique voulu pour les besoins inexplicables lorsque l'on ne connais pas mon histoire. Mon inspiration m'oblige à une solitude toute intérieur. Je ne peux créer dans le bruit. Ne dit-on pas que les écrivains sont Toujours seuls ? Mon ressentit, par périodes, est souvent très dur.

    Habituée à être négligée par mes deux parents, et par toute ma famille, parce que justement, ma mère était le vilain petit canard de celle-ci, je n'existe alors qu'à ma naissance, Pourtant, j'étais déclarée "non viable". Plus tard, mon existence ne fut pas mieux : enfant malmenée, abandonnée à la Dass par ma mère, pendant plus d'un an, peut-être à cause d'obligations que je n'étais pas en âge de comprendre puis, pensionnats sur pensionnats à la charge de l'état, et encore familles d’accueil, sans compter les maisons de redressement et les foyers : toujours à la charge de l'état ! J'ai eu mon compte jusqu'à mes 20 ans ! C'est pour cette raison que j'ai besoin d'écrire. J'ai un grand besoin dreconnaissance ! J’existe, et je veux laisser des traces de mon passage sur cette terre. Je sais que sur la toile... sur la toile, rien ne disparaît complètement ! Tôt ou tard,  même inconnue, on me retrouvera... 

     

    Témoignage d'une solitude artistique  Témoignage d'une solitude artistique

        

    Bonjour à toutes et à tous.

     

    Je rêvais de devenir un écrivain de métier ; mais je n'en ai pas eu la possibilité. Pourtant, je n'ai pas lâché mon rêve, car si la vie ne fait que ce qu'elle veut, dans mon domaine, moi aussi je ne fais que ce que je veux, même si pas la suite, je me prends une baffe. La vie m'a filée une baffe, mais j'ai ce que je voulais... 

    Parce qu'il y a toujours un "mais" : en dernier ressors, c'est toujours elle qui aura le dernier mot. J’ai donc décidé, depuis mon plus jeune âge, de continuer à lire beaucoup afin de m’instruire par les mots, et à écrire pour mon  plus grand plaisir, et ce, envers et contre tout. J'ai un diplôme de fin d'étude et deux CAP.  J'ai fais tous les différents métiers qui se sont présentés à moi pour arriver à ce que j'ai réussit à avoir  aujourd'hui. Le seul rêve que j'aimerais voir se réaliser avant de tirer ma révérence, serait d'éditer au moins une fois. Si cela m'arrivait, je serais comblée.

    Je vous invite à venir vous imprégner du roman que je suis en train de mettre à votre disposition. J’espère que vous me donnerez votre avis sur l’histoire qui est tirée d’une histoire vécue, donc, pas toujours très gaie. C'est l'histoire de plusieurs vies qui se croisent, s'entremêlent, se déchirent, etc.

    Il ne faut pas bailler devant une poésie, ni s'ennuyer en lisant  un roman, un essai ou une nouvelle, et pour ne pas s’endormir en lisant un texte, il faut avoir envie de le lire jusqu'au bout parce qu'il est captivant.

    Pour ce faire, il faut en comprendre le sens. Une lecture hermétique aux lecteurs est très ; mais très ennuyeuse et très indigeste ! (sourire)

    J'espère que vous ne vous ennuierez pas en lisant mes écrits, qu'ils vous seront accessibles facilement et que vous reviendrez souvent me lire.

    N. Ghis.

    Résultat de recherche d'images pour "Laisser un petit commentaire s'il vous plaît ça fait toujours plaisir Gifs" 

    Bonne lecture à vous ! Amicalement,

     

    N. Ghis.

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique