• L'insoumise page -5-

     

    L'insoumise 

     

    C'est la loi. Pour l'heure, nous ne pouvons faire plus. Nous vous conseillons quand-même d'aller voir un médecin pour faire constater les ecchymoses sur votre corps. C’est tout ce que vous pouvez faire dans l’état actuel des choses.

    Geneviève, insoumise, et rebelle, avait vite compris qu'elle pouvait tirer partie des fuites désespérées de son mari, lors des affrontements avec la police. Dormir seule ces nuits-là, était pour elle un indescriptible soulagement. Après le départ précipité de Robert, Geneviève savait qu'il ne rentrerait pas de la nuit. Elle prenait alors bien soin de bloquer la porte avec son double de clef qu'elle laissait dans la serrure après lui avoir fait faire un demi-tour, ce qui empêchait que l’on puisse l’éjecter de l’extérieur. Elle terminait le travail avec le dossier d'une chaise de cuisine en formicas qu’elle calait en dessous de cette même clef coincée dans son logement, ce qui terminait la barricade : les serrures d'avant permettaient ce stratagème car elles ne ressemblaient pas à celles d'aujourd'hui

    Les absences prolongées de son mari lui permettaient de souffler un peu. Geneviève en profitait pour sortir faire du lèche vitrine, et dépenser l'argent du ménage qui était, pensait-elle, son plein droit. C’était aussi le sien puisque Robert avait prit possession de sa dote. Et quand Robert faisait une réapparition sans prévenir, et qu’il demandait des comptes sur l’argent qui était dans une boîtes de fer bien cachée, Geneviève répondait non nonchalamment :

    Je ne sais pas puisqu’elle cette boîte est cachée ? Je ne puis m’en servir même si je le voulais.

    Mais mon argent à disparut ! Tu peux m’expliquer pourquoi ?

    Une femme, cela s’entretient ! Fit-elle ironiquement.

    Robert fulminait intérieurement et marmonnait :

    Alors, tu l’as trouvé ?! Quel besoin de t’entretenir comme tu dis ! Tu n’es pas du grand monde que je sache ! Je suis un simple mécanicien et tu as des gosses à t’occuper, T’entretiens pas la maison : tout ce que normalement une femme doit faire sans rechigner quand elle est mariée.

    Contre mon grès ! Ne l’oublies pas !

     

     A suivre... 

     

    Ce roman est sous la protection d'un copyright 

    sceau copyright 

     

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter